FORUM Allinbox » Montages Mécaniques/Electroniques » 3D Print »

[QST] Mosaic The Palette - Comment ça fonctionne ?

 

13 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

[QST] Mosaic The Palette - Comment ça fonctionne ?

n°8167
alcore
LeSoNcBoNmAngeZ'en
Posté le 29-09-2015 à 12:32:00  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
Je passe de temps en temps jeter un œil aux jolies réalisations que vous faites et je trouve vos montages de 3D printers très instructifs.  
 
La technique se démocratise, les prix baissent, et récemment je suis tombé sur cet appareil que je trouve très intéressant:
 
http://3dprinting.com/wp-content/uploads/2015/04/the-palette-2.jpg
 
Je pense que vous savez plus ou moins ce que c'est, mais pour ceux qui n'en ont aucune idée il s'agit d'un appareil qui permet d'assembler 4 fils de couleurs différentes en une séquence sur un seul fil afin d'alimenter un grand nombre d'imprimantes existantes ou DIY, les couleurs viendront donc se déposer au bon endroit et donneront des pièces quadrichromes... ce qui est bien sur plus sympa qu'une seule couleur. Hélas toujours pas de dégradé  
 
Je suis un peu perplexe sur la façon dont cet appareil arrive à souder les fils bout à bout en cours d'impression, comment ça calcule la bonne longueur et arrive à faire une coupe précise.
J'imagine que c'est l'utilisateur qui assigne une couleur à une entrée (ex 1=rouge, 2=blanc etc)
 
Sur la vidéo suivante, à 0.55mn on peut voir quelques gros plans sur l'intérieur en fonctionnement
 

 
Petite démo et explication sur la manière de l'utiliser:
 
http://techcrunch.com/video/the-pa [...] 518820379/
 
C'est génial mais techniquement, comment est ce que ça fonctionne ?
Et surtout, comment arriver à fabriquer un équivalent DIY avec 10 couleurs ?
 

n°8168
alcore
LeSoNcBoNmAngeZ'en
Posté le 29-09-2015 à 17:58:42  profilanswer
 

Quelques infos intéressantes sur le site du fabricant:
 
http://www.mosaicmanufacturing.com [...] roduction/

mood
Crieto
Posté le 29-09-2015 à 17:58:42  profilanswer
 

n°8169
petrus
Posté le 29-09-2015 à 23:11:28  profilanswer
 

Ce n'est pas possible de passer d'une couleur à une autre instantanément à la sortie d'un extrudeur. Ce que ce machin peut éventuellement faire c'est des changement de couleur (avec dégradé) en fonction de la hauteur de l'objet, mais pour imprimer deux couleurs distinctes sur une même couche avec un seul extrudeur il faudrait purger l’extrudeur à chaque changement de couleur ce qui est impensable vu le temps et la matière qui serrait gaspillé. D’ailleurs dans leur vidéo c'est une imprimante à 2 têtes qui imprime le porte-clé lumineux :
http://image.noelshack.com/minis/2015/40/1443560766-fail.png
[edit]
Effectivement, il y a une zone de purge où ils impriment une pièce pleine entre chaque couleur, on peut la voir dans cette vidéo, à droite :  

Curieusement, ce n'est pas mentionné dans la vidéo promo :)


Message édité par petrus le 29-09-2015 à 23:51:11
n°8170
alcore
LeSoNcBoNmAngeZ'en
Posté le 30-09-2015 à 09:46:15  profilanswer
 

Merci pour ta réponse Petrus, peux tu develloper un peu sur la raison qui empeche de passer d'une couleur à une autre instantanément selon les couleurs qui arrivent du fil ?
 
Est ce que cette purge est necessaire dans ce cas précis car ils utilisent du bleu et du blanc et en effet la moindre bavure de bleu sur le blanc se verrait davantage que que sur un vase qui alternerait du rouge et du jaune par exemple ?
 
Dans le cas de la pyramide à la suite de la vidéo ils n'utilisent pas une surface de purge, si je comprend bien dans ce cas ils purgent la tete dans le volume interne de l'objet qui semble plein ?
 
A la fin de la vidéo on voit des petites longueur de fil rouge et jaune alterner rapidement, puis le resultat à la tete ou on voit un fil extrudé qui semble lui aussi alterner ces couleurs sans trop de dégradé, mais bon ca défile un peu vite pour bien détailler.
 
 
 
 
 

n°8171
joyeufetar
Posté le 30-09-2015 à 11:48:18  profilanswer
 

Salut :)
 
Quand tu passes d'une couleur à une autre dans une même buse, tu retires d'abord le premier filament et tu insères ensuite le second.
Mais, quand tu vas pousser le second filament à l'intérieur de la buse, au départ, c'est la couleur du premier filament qui va sortir pendant quelques instants.
 
Il faudrait donc faire en sorte qu'au moment du changement de couleur, la buse soit complètement propre.  
Je pense que c'est ce qu'il a voulu dire en parlant de purge :)


---------------
Qui as dit que quand on savait pas faire, on faisait pas ???
M'en fou, moi je fais quand même :d
n°8172
petrus
Posté le 30-09-2015 à 13:40:20  profilanswer
 

En fait, ils le disent sur la FAQ de leur page Kickstarter :

Citation :

9. When switching between colours, my printer blends the two materials together. How does the Palette create clean areas on the part?
HOT END TRANSITONING
 
As the hot end on a 3D printer transitions from one filament to the next some degree of blending will occur. For instance, when going from blue to yellow, there will be a section of transition material that may have a green tint. To account for this, the transition material can be discarded to allow for only the pure filament to be used. There are some 3D printers that transition from one filament to the next very quickly limiting the amount of transition waste, while others can take much longer to do so. There is a setting in our software solution to control how much transition material is discarded between filament changes to allow this to be easily tweaked for different printers. If you would like to check the transition properties of your 3D printer there is a simple test you can perform. Take two pieces of filament that are different colors and run them through your printer one after another. Keep on extruding the second material through until the extruded material has fully transitioned to the colour of the second filament, the shorter the transition, the less material that will be need to be discarded during a transition when printing with The Palette.
 
DEALING WITH TRANSITION MATERIAL
 
There are a number of common ways to deal with the transition material. The most common solution is to use a transition tower which is a sacrificial structure built up alongside your printer part. This is similar to a wipe tower or cooling tower commonly used with multi-extruder systems. When the hot end needs to transition from one filament to the next, it prints the transition material onto this transition tower. Another solution is to discard the transition material off the side of the printer’s build plate. This is a quick and simple way to achieve a similar result to the transition tower. For some parts the transition material can be hidden as infill. We are working on streamlining our software to simplify the process of setting this up on different printers. There is also a lot of opportunity to optimize the transition process and minimizing the amount of material that is wasted. We are continuously working on this and have already seen large improvements in the last couple months.


Mais cette "petite précision" n'est pas visible dans leur vidéo promo.
 
Pour les pyramides ou les objets changeant de couleur en fonction de la hauteur, ça ne pose pas trop de problèmes, au pire quelques couches seront d'une teinte intermédiaire ce qui ne gène pas beaucoup dans ce cas. Mais quand il s'agit d’imprimer plusieurs couleurs sur une même couche comme pour la grenouille, le globe multicolore ou le porte-clé, il faut évacuer totalement l'ancienne couleur avant de continuer à imprimer l'objet. J’aimerai bien voir la quantité de plastique perdu pour ces impressions, ça devrait être la même quantité que dans l'exemple de la plaque bleu/blanc vu que le volume de purge de dépend pas de la taille de l'objet.
 
Donc pour les petits objets, le volume de plastique perdu sera supérieur au volume utilisé pour imprimer l'objet lui-même. Ça plus la limitation à une seule température d'extrusion (impossible d'imprimer des supports solubles par ex) rendent leur solution bien inférieure à une imprimante multi-extrudeurs.

n°8173
alcore
LeSoNcBoNmAngeZ'en
Posté le 30-09-2015 à 15:09:41  profilanswer
 

Ok mais comment ça fonctionne dans cette jolie boite blanche alors ? :D

n°8174
Hearty
【ツ】
Posté le 01-10-2015 à 13:25:20  profilanswer
 


Bonjour,
 
J'avais réfléchi au concept lorsque le projet est apparu sur KickStarter,
voilà ce que j'ai pu en déduire sur le fonctionnement.
 

Close 1:
Si toutefois ce n'est pas le principe retenu par les concepteur
alors la publication de ma théorie fait office de dépôt de brevet
et les règles internationales de propriétés intellectuelles s'appliquent donc.
La date de dépôt sur le forum faisant foi, la présente idée appartient à son auteur, mÔi!.  [:hearty:4]  
 
Close 2:
Toute personne physique ou morale désirant passer outre le copyright
sera poursuivi des peines en vigueurs, à savoir, fouet, éviscération, crémation
des parties particulières et autres supplices dont l'auteur sera seul juge...
[:hearty:3]  
 
Ceci dit, voici donc la dite théorie:
 
http://heartygfx.free.fr/BlogImg/multiColor-filament.png
 
Test effectué afin de valider le principe.
http://heartygfx.free.fr/BlogImg/multiColor-filament1.png
 
Concernant le plastique perdu,  
j’émets quelques réserves.
 
En effet la découpe du filament s'effectue  
en fonction du volume de plastique
calculé et nécessaire à la zone imprimée.
Cela, en théorie, permet de prévoir la quantité exacte  
de plastique à débiter par couleur.
 
En pratique il restera certainement  
lors des zones de transition
quelques bavures de la couleur précédente,  
mais très limitée cependant.
 
Quoiqu'il en soit, je pense que l'avenir ira plutôt  
vers une solution telle que la Diamond HotEnd.
 
Le débat est lancé.
 
;)
 
 
 

n°8175
petrus
Posté le 01-10-2015 à 15:55:09  profilanswer
 

Ça fait un bail que je ne suis plus au jus des dernières innovation en imprimante 3D, je connaissait pas la diamondhead mais en effet ça me semble plus avantageux. + simple (donc - moins cher et + fiable), meilleure précision, possibilité de mixer les couleurs, moins de pertes. Mais on est tout de même limité à une seule température et le volume perdu bien que moins important n'est encore pas négligeable, on peut voir la pièce perdue derrière le bonhomme dans cette vidéo :  

n°8176
alcore
LeSoNcBoNmAngeZ'en
Posté le 01-10-2015 à 18:44:51  profilanswer
 

Hier je suis tombé sur une imprimante sur le meme principe mais avec 6 buses, a priori deja commercialisée autour de 3500€ mais pas moyen de me souvenir du nom. Joli appareil d'ailleurs.
 
Concernant le volume perdu, et comme tu le soulignes Hearty, en theorie le calcul de la longueur de fil (et donc du volume) est censé etre exact donc, toujours en théorie ( oui j'aime bien :D ) il ne devrait pas etre necessaire de purger puisque chaque couleur pousse la precedente etc.
 
Ce qui m'amenne à penser que le problème de contamination devrait provenir du design du canal dans l'extrudeur.
 
En soit il s'agit souvent d'un cylindre de +/- 1.8 mm de diam. environ, suivi d'un cone ayant le volume de la pointe du foret ayant servi à usiner puis un cylindre de +/- 0.3 mm de diam.
 
Toujours en theorie, si le diametre de la buse est continu et ne comporte pas de volume mort, si la matière de ce tube est polie et faite d'un teflon ou autre limiteur d'adherence normalement la purge deviendrait superflue et on pourrait imprimer en continu sans perte de matière.
 
Evidememt avec des si on fait des ré :D
 
L'idée que j'ai en tete serait de pouvoir imprimer un modèle complexe comme par exemple une auto miniature statique en une seule opération, évidement en l'état actuel de la technique c'est une pure vue de l'esprit mais l'exercice est intéressant.
 
En pratique il faudrait plusieurs couleurs à disposition, d’où mon intérêt pour le principe de fonctionnement de the palette.
 
En y réfléchissant un peu plus, il serait très intéressant de pouvoir sortir une couleur à la demande comme le ferait une imprimante à jet d'encre et là il ne faudrait plus que 4 couleurs de base: du noir, du blanc, du transparent et du gris alu.
 
les couleurs demandées seraient obtenues avec le fil blanc et le gris qui serait teintés à la demande et en continu au moyen d'un dispositif utilisant des cartouches jet d'encre du commerce. ( une usine à gaz un peu non ? )
 
En soi, l'idée de rabouter des fils de couleur différentes pour n'en former qu'un seul est bonne malgré les limitations énoncées plus haut.
 
J'aime bien ton schema Hearty, dans Palette il semblent en plus utiliser des matrices pour que le fil retrouve sa forme cylindrique en sortie, on voit aussi un dispositif transparent sur la video, avec une piece rectangulaire faisant un mouvement haut bas( je n ai pas la moindre idée de son utilité peut etre une autre matrice ... ? ), et je ne comprend pas non plus comment est faite la mesure de la longueur du fil à employer.
 

mood
Crieto
Posté le 01-10-2015 à 18:44:51  profilanswer
 

n°8177
Hearty
【ツ】
Posté le 01-10-2015 à 22:49:14  profilanswer
 

Bonsoir,
 
Je pense également qu'après la coupe chaude  
le tube doit être chauffé afin de lisser la surface cylindrique du filament,  
je ne voulais pas trop encombrer le synoptique.
 
Je suis également convaincu que tout ce qui se fait actuellement
ne demande qu'à s'améliorer tant au niveau du concept  
que celui des améliorations de design,  
comme le fait d'avoir une buse raclée au mieux,  
afin de n'avoir pas d’excédant de la couleur précédente.
 
L'idée du "raboutage" de fil n'est pas nouvelle en soi,  
une société avait, il y a quelque temps, lancé le concept.
Des filaments en stick qui s'emboitaient les uns aux autres
mais cela reste de l'ordre du gadget, personne ne se voit  
lancer une vrai impression et accoler au fur et à mesure
ses couleurs...
 
Pour le mélange de couleur primaires comme en impression
nous ramène à la tête fusionnant plusieurs entrées.
Permettant ainsi de gérer des couleurs séparées ou mixées
et rendre quasi infinie la palette de couleur disponible.
 
Mais tout ne sera pas possible avec UNE tête fut-elle mixée,
parce qu'avec l'impression 3D nous désirons
plusieurs type de matériaux chacun avec ses caractéristiques propres
ne pouvant par là, se mixer, comme l'indique Petrus,  
par exemple une température de fusion différente.
 
On reste donc dans le multi-têtes dont certaines permettant la fusion.
 
Ensuite, il ne faut pas rester sur le principe de filament
qui n'est qu'une étape qui n'a pas d'avenir pour plusieurs raisons.
l'avenir est à la particule, actuellement sous forme de pellet,  
plus facile à gérer,  
et évitant l'étape intermédiaire d'extrusion en fil pour le fabricant.
et de boitier type palette pour nous.
Le prix étant actuellement divisé par 10 entre le filament et le pellet
on peut aisément comprendre que c'est par là qu'il faut regarder.
Certains s'orientent vers un extrudeur de fil, faisant ainsi leur propre bobines,
mais c'est une fois encore s'encombrer d'une étape inutile
puisque l'on doit de nouveau extruder la matière.
 
Autant aller directement au but.
Avec ce principe on s'approche de l'impression FDM de demain.
Je suis actuellement plutôt sur cette voie.
 
Je ne sais pas si certains comprendront mais
cela me rappelle la delorean du Doc lorsqu'il revient
du futur avec son moteur carburant aux déchets....
 
Il ne restera plus qu'à concevoir un broyeur de plastique usagé.
 
Ah, pour conclure, en réponse à la question de la mesure,  
le volume de plastique extrudé et disponible en sortie est déjà connu
tous les logiciels le permettent déjà,
sinon nous n'aurions pas cette précision d'impression.
 
N'oublie pas que les imprimantes utilisent des moteurs pas à pas.
Ayant un contrôle de la rotation du moteur,  
et donc l'avance du fil à quelques micron près,
il est alors aisé de calculer avec le diamètre du fil et la longueur,
le volume de plastique disponible.
 
 
 
;)
 
Fichtre !! le roman!   :pt1cable:  
 

n°8178
alcore
LeSoNcBoNmAngeZ'en
Posté le 01-10-2015 à 23:18:53  profilanswer
 

Ah oui en effet, perso j'aime bien les romans, surtout quand ils sont bien écrits ;)

n°8179
petrus
Posté le 02-10-2015 à 01:57:31  profilanswer
 

Personnellement je pense que l'on a atteint les limites de la technologie FDM avec les extrudeurs multiples, pouvoir imprimer en 3 ou 4 couleurs de la même matière, pour moi ce n'est que du gadget. Ce qui serait vraiment innovant serait d'imprimer en full-color et le seul moyen que je vois pour le faire serait d'imprimer la pièce dans un matériau blanc poreux et de coloriser chaque couche avec une impression jet d'encre, à voir si c'est possible. Est-ce qui-il y a déjà eu des tentatives dans ce sens ?
 
Quand à l'extrudeur à pellets je suis curieux de voir le résultat, il y avait déjà eu une tentative mais je crois que ça n'avait pas une précision suffisante.

n°8180
alcore
LeSoNcBoNmAngeZ'en
Posté le 02-10-2015 à 12:55:24  profilanswer
 

Oui petrus, d'après ce que j'ai pu voir (et compris) il s'agit de la technique utilisée par Mcor iris:
 

 

 
 
Là on voit la version DIY du pauvre, le principe est intéressant car il est reproductible facilement et surtout facilement améliorable :D
 

 
Si j'ai bien compris ce que vous avez decrit un peu plus haut, en utilisant une poudre ultra fine et donc poreuse comme substrat, on pourrait sans difficulté insurmontable fabriquer une imprimante qui utiliserait plusieurs principes existants.
 
En bas un bac Z qui recevrait la poudre et un rouleau pour lisser chaque couche (ca existe deja)  
Dessus un chariot XY comportant la tete d'imprimante jet d'encre pour la couleur et un autre systeme sur le meme principe pour injecter de la resine UV, ( ou melanger les couleurs de base avec la resine si c'est possible)  
Encore au dessus, un chariot XY avec un laser UV ou un VP DLP modifié qui va donner la forme precise de la pièce en durcissant la résine(tout ça aussi existe déja)
 
Ca necessite un post traitement mais le substrat non contaminé est réutilisable indéfiniment
 
Ca devrait donner un résultat proche de celui qu'obtiens Mcore et ses jolis modèles.
 
Qu'en dites vous ?
 
 
 

n°8181
petrus
Posté le 02-10-2015 à 14:17:43  profilanswer
 

Ah, oui "l'imprimante 3D" utilisant du papier mais vu qu'elle travaille par enlèvement de matière, je ne vois pas ça comme une vraie imprimante 3D, plutôt comme une sorte d'hybride imprimante 2D + découpage/collage.
Quand au système à poudre largement utilisé pas les imprimeurs 3D comme sculpteo ou shapeways, ça marche très bien en environnement professionnel, mais le principe est incompatible avec une utilisation domestique, la poudre se répandra fatalement partout dans la pièce, on se pose déjà des questions quand à la nocivité des vapeurs dégagées lors de la fusion du filament alors avec une poudre très fine qui vole partout... Et puis l'imprimante doit être assez grande pour stoker la totalité du volume d'impression en poudre à coté la zone d'impression. Bref, je ne vois pas ça posé sur mon bureau.


Message édité par petrus le 02-10-2015 à 14:25:18
mood
Crieto
Posté le 02-10-2015 à 14:17:43  profilanswer
 

n°8182
alcore
LeSoNcBoNmAngeZ'en
Posté le 02-10-2015 à 15:29:09  profilanswer
 

J'avais pas compris que c'etait du papier ces blocs de matière blanche qu'ils enlevent à la fin...
 
Tiens, comment ca marche ?


Aller à :
Ajouter une réponse
   FORUM Allinbox » Montages Mécaniques/Electroniques » 3D Print »

[QST] Mosaic The Palette - Comment ça fonctionne ?